CNEC
Conseil National
des Entreprises de Coiffure
139, boulevard Haussmann
75008 PARIS - Tél. 01 58 36 17 80

Accueil

Accueil > Le CNEC > L'Edito du Président > Appuyer, défendre, promouvoir…

Appuyer, défendre, promouvoir…

Mesdames, Messieurs, Chers confrères,

 Je tiens à vous présenter mes meilleurs vœux de bonheur, de joies partagées et de réussite pour cette nouvelle année. Santé, projets ambitieux pour vous et vos proches. Vœux pour lesquels l'ensemble du conseil d'administration et toute l'équipe du CNEC se joignent à moi.

 2016 a été une année complexe – par moments houleuse –, qui laisse trop de réformes en gestation et trop de discussions en cours, tel le compte de pénibilité. Le CNEC n'a pas ménagé ses efforts et a obtenu de beaux succès. La qualification en coiffure est reconnue et la loi confirme la présence effective d'un titulaire du brevet professionnel dans chaque salon afin d'assurer la santé et la sécurité du consommateur.

 Le 18 novembre dernier, notre ami Gérard Glémain, un des membres fondateurs du CNEC, disparaissait. Cet homme d'affaires averti, pionnier de la franchise, et aussi homme de cœur, débordait d'énergie et de passion pour la coiffure et ses acteurs. Notre tristesse est grande. Son souvenir est indéfectible : Gérard sera toujours à nos côtés et présent dans nos pensées.

 Vous le savez tous, 2017 est placée sous le signe de l'élection présidentielle. Vigilant et omniprésent face aux enjeux de ces élections, le CNEC ira à la rencontre de tous les candidats, fera passer tous les messages pour rappeler les enjeux du secteur de la coiffure. Nous serons force de propositions !

 Nous voulons que 2017 soit une année de conquête, de renouveau pour une coiffure reconnue et revalorisée, avec des entreprises dynamiques, des collaborateurs motivés et performants. Notre équipe entreprend un travail sur le fond. Les aides de l’État doivent se traduire par des baisses de charges pérennes et significatives qui seules développent l'emploi. Notre objectif : redonner de la rentabilité aux entreprises, améliorer la compétitivité par la baisse des charges, augmenter la marge nette. Les entreprises ont besoin de stabilité, de continuité et de prospectives pour prospérer et se projeter dans l'avenir.

 2017 sera pour le CNEC l'année de la formation, de l'apprentissage et de l'emploi. Notre secteur forme plus de 20 000 jeunes en contrat d'apprentissage, seuls 5 000 restent dans le métier. Le CNEC agira avec détermination pour garder ces forces vives dans nos salons de coiffure en proposant aux instances gouvernementales – arguments et chiffres à l'appui – de créer une passerelle entre le statut d'apprenti et celui d'employé.

 Pour donner d'excellentes perspectives à la coiffure, le CNEC prend à bras-le-corps l'un des sujets brûlants du secteur : le manque de personnel et les difficultés de recrutement. Notre organisation professionnelle mène une réflexion pour mettre en place des solutions de bon sens et innovantes afin de défendre et de promouvoir l'emploi, véritable cheval de bataille du CNEC.

 Développer nos entreprises, être compétitifs sont nos leitmotivs. Nous devons nous mobiliser pour défendre notre magnifique profession et je vous remercie de tout cœur pour votre engagement. Votre implication, vos retours d'expérience nous sont indispensables ; c'est ensemble que nous irons de l'avant, ferons bouger les lignes pour une véritable montée en puissance de notre secteur.

Excellente année à tous !