Après la canicule, des nouvelles fraiches avec la lettre du CNEC

2019/07/26

Après la canicule, des nouvelles fraiches avec la lettre du CNEC

 

 
Le 26 juillet 2019
 
Retrouvez-nous au MCB
 
Indemnité de licenciement pour inaptitude:  Pensez à vous assurer!
Une bonne assurance, c'est l'assurance d'une bonne couverture en toute transparence ! 
Notre contrat est transparent. 
Depuis toujours, nous prenons en charge 
l’intégralité de l’indemnité de licenciement pour inaptitude. Alors que d’autres assureurs vous proposent des prises en charge différentes et même inférieures. 
Votre choix réside uniquement dans le montant couvert : 15.000 € ou 25.000 € en fonction de l’ancienneté des salariés (Option 1 ou Option 2).

En 2019, nous vous proposons de nombreuses nouveautés:
  • Nouveauté 2019 : Gérant Non Salarié 
Pour répondre à vos demandes, nous avons créé une nouvelle couverture pour les gérants non-salariés. C’est la prise en charge d’un capital Décès ou Invalidité permanente suite à accident de travail. ( découvrez cette offre en téléchargeant nos offres, par le lien ci-dessous )
  • Nouveauté 2019 : Une nouvelle option, l’Option 3
Pour 2019, nous vous proposons également une prise en charge de l’indemnité compensatrice de préavis (*).
Cette prise est en charge est prévue à hauteur de 1 mois de préavis (avec un maximum de 1.500 €).
Pour nos adhérents qui ont déjà souscrits une Option 2, cette nouvelle prise en charge est accordée d’office à compter du 01.08.2019.
Le choix de vos nouvelles options pourra être revu à votre prochaine échéance du 01.01.2020 lors du renouvellement du contrat.
( *) prévue par l’Article L1226-14 du Code du Travail.  
  • Nouveauté 2019 : De nouveaux tarifs
Grâce aux nombreux retours d’expérience et des résultats constatés lors des sinistres couverts par nos contrats, nous avons négocié de nouveaux tarifs à compter du 01.08.2019. Que vous pouvez consulter et comparer grâce aux grilles tarifaires à télécharger.

Téléchargez les tableaux des options et tarifs pratiqués et comparez! 


Renseignements:  
Grégor MARCHAL
T.01.42.46.05.28
F.01.42.46.03.96
gregor.marchal@mga-assurances.fr
Cabinet MGA 
22, Rue Drouot
75009 PARIS
Orias n°08046132 www.orias.fr
 

Congés pour événements familiaux: La convention collective change !

L'avenant n° 41 relatif aux congés pour événements familiaux, conclu dans le cadre de la convention collective nationale de la coiffure a été étendu (avec réserves) par arrêté du 15 juillet 2019, publié au JO du 23 juillet 2019. 
En savoir plus : Téléchargez l'extension à l'avenant 41 .
 
Retraites: le projet de réforme enfin dévoilé.

Le haut commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye, a présenté ses préconisations pour la future réforme des retraites demandée par le gouvernement.
Des propositions qui vont maintenant être discutées avec les partenaires sociaux afin de définir le projet de loi.
Il devrait être présenté d'ici la fin de l'année, pour un examen au Parlement après les élections municipales de mars 2020.
Quelques principes:

  • «Restaurer la confiance», donner «les mêmes droits à tous les Français»

C’est la base du système, qui remplacera les 42 régimes existant. Les «régimes spéciaux seront fermés», salariés du privé comme du public, fonctionnaires, parlementaires… tous partageront les mêmes règles. Le système reste par répartition, où chaque jour travaillé permettra d’acquérir des points. 

  • L’âge de départ reste fixé à 62 ans, mais un âge d'équilibre instauré à 64 ans.
  • Un minimum de retraite augmenté à 85% du smic.
  • Des «points de solidarité» pour les périodes d'inactivité subies
  • Une majoration pour chaque enfant.
  • Un dispositif unique pour les pensions de réversion.
  • Fin des régimes spéciaux mais des spécificités conservées

Beaucoup d'organisations patronales et syndicales se sont déjà déclarées opposées à un certain nombre de ces propositions.  Une rentrée sociale chaude en perspective. 
Pour décortiquer les propositions retraites: le site du gouvernement

 
 
Confirmation: les indemnités prudhommales seront bien plafonnées

La Cour de cassation a validé, mercredi 17 juillet, le plafonnement des indemnités prud’homales pour licenciement abusif et estimé que ce dispositif est conforme à des textes internationaux ratifiés par la France.
« Cet élément contribue à sécuriser les entreprises, en particulier les plus petites, qui pouvaient être mises en péril par des condamnations imprévisibles et trop lourdes », a jugé l’U2P (artisans et commerçants).
La Cour de cassation était saisie pour avis après le refus de plusieurs conseils de prud’hommes d’appliquer le barème d’indemnisation, l’une des mesures phares des ordonnances sur le travail prises au début du quinquennat d’Emmanuel Macron.
Dans son avis, la plus haute juridiction judiciaire française estime que ce barème est « compatible avec l’article 10 de la convention nº 158 de l’Organisation internationale du travail » (OIT), qui demande « le versement d’une indemnité adéquate » en cas de licenciement abusif. 

Mais l'avis de la Cour de cassation ne met pas fin au feuilleton. Le conseil de prud'hommes de Grenoble vient de passer outre .  Prochains épisodes: En Cour d'appel, avec des décisions attendues  le 25 septembre prochain.

 
 
Beau succès pour la 3ème édition de la Soirée blanche !
 
Pour sa 3 ème année, la soirée Blanche de la Coiffure à Saint-Tropez by Sylvie Grammatico-Merched / Intercoiffure France/Paca-Corse a tenu toutes promesses dimanche 7 juillet.
Plus de 220 personnes pour applaudir, notamment Emma, 10 ans, vainqueur de "The Voice Kids 2018". Une tombola avait été organisée en faveur des "beaux yeux d'Emma", atteinte de rétinite pigmentaire. 
DÉJA ADHÉRENT ? PARRAINEZ UN SALON !