[Déconfinement] Résultats de l’enquête CPME auprès des adhérents du CNEC

Du 14 au 26 mai 2020, la CPME a réalisé une enquête auprès des adhérents du CNEC et des lecteurs de la newsletter. 

958 entrepreneurs du secteur de la coiffure y ont répondu.

L’enquête fait clairement apparaître les difficultés de la reprise d’activité.
Dans 72% des entreprises de coiffure, au moins un salarié a réintégré physiquement son lieu de travail, alors que 15% d’entre elles maintiennent encore une partie de leurs effectifs en chômage partiel. Au rayon des bonnes nouvelles, la totalité des entreprises a pris des mesures de protection sanitaire pour leurs salariés. En revanche, deux-tiers des entreprises de coiffure ont connu des difficultés à se procurer des équipements de protection individuelle (masques, gels, visières, pour un coût mensuel moyen de 150 euros par salarié). Différence notable par rapport aux autres PME, le secteur de la coiffure a pu répercuter cette hausse des coûts sur les prix de vente (pour 62% des entreprises).
70% des entreprises sont allées jusqu’à réorganiser les espaces de travail (par exemple en espaçant les fauteuils dans les salons), et 88% ont assoupli les règles du temps de travail (horaires flexibles, temps de pause modifiés.
Les entreprises de coiffure ont toutes, sans exception, mis en place des mesures de protection de leur clientèle : la limitation du nombre de clients (appliquée par 95% des répondants) ne sera d’ailleurs pas sans impact sur le volume d’activité.
Sur le plan économique, le désengagement des assureurs-crédits est pointé du doigt par 27% des entreprises de notre secteur y ayant recours. De même, 80% des entreprises assurées « perte d’exploitation » ne se sont vu proposer aucune proposition par leur assureur.
Enfin, les dispositifs de soutien aux entreprises mis en place par le gouvernement ont rencontré un vif succès dans le secteur de la coiffure.
Sollicité par 70% des entreprises du secteur, le chômage partiel est satisfaisant pour plus de 9 chefs d’entreprise sur 10 (93%). Autre réussite, le Prêt Garanti par l’Etat (PGE) est plébiscité par 90% des entreprises de coiffure y ayant eu recours. Si 83% des bénéficiaires du fonds de solidarité en sont également satisfaits, le second volet du fonds est en revanche un échec flagrant : seulement 11% des entreprises de coiffure en ont bénéficié. Enfin, il est à noter que si 61% des entreprises de coiffure ont bénéficié du report des échéances sociales, seulement 35% de celles payant un loyer ont profité d’une aide (report, annulation) de leur bailleur.


Téléchargez ici les résultats complets de l’enquête CPME auprès de 3045 chefs d’entreprise, tous secteurs confondus.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Recevez dès maintenant
notre prochaine newsletter :

ACCÈS À L'ESPACE ADHÉRENT

Vous rencontrez des difficultés à vous connecter ?

1/ Indiquez le Nom de famille de l’adhérent (ex : je m’appelle Carole Martin, dans « Nom » j’écris « Martin »)
2/ Entrez le numéro de SIRET de votre salon (14 chiffres sans espace)
3/ Entrez le Mot de passe à 4 chiffres et une lettre majuscule (ex : 1234B) que nous vous avons communiqué par courrier électronique
Vous n’arrivez toujours pas à vous connecter ?
Veuillez nous contacter à l’adresse suivante en nous précisant vos difficultés :
connexion@cnec.asso.fr

Besoin de renseignements ?

ContacteZ le Cnec